Comment l’iridologie permet d’évaluer le terrain d’une personne ?

Aujourd’hui, je souhaiterais vous parler du terrain dont on entend souvent parler en naturopathie et qui est assez facile à analyser avec l’iridologie car très en rapport avec la coloration de l’iris.

« Montres-moi tes yeux je te dirai qui tu es ! »

Qu’est ce que le terrain ?

En homéopathie, on dit que le terrain est: « La somme des particularités héréditaires ou acquises qui assurent l’identité d’un individu à un moment donné ».
Le terrain est un mélange de notre constitution, de notre tempérament et de notre toxémie qui sont soit innés (prédispositions héréditaires) soit acquis (lors de notre vie).

En quoi le terrain est-il important ?

Le terrain est important lorsqu’il s’agit de se défendre contre les maladies ! En effet, deux personnes possédant un terrain différent ne vont pas réagir de la même manière à leur environnement.
Le terrain qui voit apparaître une maladie est toujours le même, il s’accompagne de la toxémie.

Par exemple, si on fait l’analogie avec notre maison. Admettons que l’on entrepose nos déchets ou poubelles (toxines) dans notre jardin (terrain) et qu’on ne les évacue pas. Rapidement vont apparaître des animaux ou des organismes (microbes) qui vont consommer ses déchets qui pour eux est une manne providentielle. C’est la même chose pour le corps !

Connaissez vous la querelle qui opposait Louis PASTEUR à Antoine BECHAMP ?
Pour faire court, Louis Pasteur croit à cette époque en la théorie que les micro-organismes déclenchent les maladies infectieuses et qu’il faut donc s’en protéger, que le corps est stérile !
Antoine Béchamp au contraire pense qu’il existe un terrain favorisant la prolifération de microbes et que les microbes accompagnent ou suivent l’état maladif, plus qu’ils ne le précèdent.
Pasteur aurait reconnu à la fin de sa vie: “Béchamp avait raison, le microbe n’est rien, le terrain est tout”.
Malheureusement, la majorité des microbiologistes actuels ont été influencés par les travaux de Pasteur et la doctrine microbienne est celle qui domine encore actuellement la pensée scientifique de la bactériologie moderne. Pour en savoir plus, c’est ici

Qu’est ce que la toxémie ?

La toxémie d’une personne vient des toxines que l’organisme stocke au lieu de les éliminer.
Elle peut être endogène (fabriquée par l’organisme durant sont fonctionnement) ou exogène (amenée par l’alimentation ou l’environnement).

Les émotions et le mental jouent aussi énormément sur notre toxémie. Pour citer un exemple, si nous ressentons de la peur, cette peur se cristallise au niveau des reins et les empêchent de faire le travail d’élimination. Les filtres que sont nos reins ne remplissent plus leur travail et la toxémie apparaît.

Maintenant, comment peut-on observer ce terrain grâce à des photos d’iris ?

On remarque en iridologie qu’il existe deux colorations principales que l’on appelle des constitutions. Les iris bleus dit Lymphatique Fibrillaire et les iris marrons dit Hématogènes Pigmentaire.

L’iris Hématogène
Iridologie terrain
Image par Juraj Varga de Pixabay

Il est très brun, marron à marron foncé .Il se caractérise par un bel aspect velouté donnant une impression d’épaisseur et d’uniformité.

Au niveau comportemental, on trouvera une tendance à la réflexion primant sur l’action.
Il économise son énergie car il dispose d’une force vitale plus faible.
L’espérance de vie peut-être plus grande dans cette constitution qui sait mieux économiser son capital énergétique.

Ses grandes particularités sont une certaine lenteur dans les échanges internes de l’organisme, au ralentissement des glandes et des fonctions.

Cette constitution possède des prédispositions au diabète, au cholestérol, aux dysfonctions hépatiques (foie).

Les aliments que vous devez limiter
  • Les amidons (pain, pâtes, riz, légumineuses, pomme de terre)
  • Les graisses saturées (charcuterie, huiles bas de gamme)
  • Les produits laitiers (lait, crème, beurre, fromage)
Les aliments qui vous sont bénéfiques
  • Les fruits frais (en dehors des repas)
  • Les légumes verts, artichauts, radis noir, oignons
  • Les huiles végétales de bonne qualité (première pression à froid: olive, noix, colza, germe de blé, lin, chanvre)

Vous pouvez aussi stimuler votre foie et votre vésicule biliaire grâce à des infusions à base de plantes telles que le gingembre, le fenouil ou encore le pissenlit.

Dernière chose, le foie et la vésicule biliaire sont reliés aux émotions de colère et d’inquiétude dans la médecine traditionnelle chinoise. Il sera alors intéressant de travailler sur ces émotions soit par des techniques de libérations émotionnelles soit en commençant par des fleurs de Bach.

L’iris Lymphatique Fibrillaire
Iridologie terrain
Image par Shanon de Pixabay

Cette constitution est caractérisée par une coloration franche, bleu ou bleu gris. On observe ici des fibres radiaires qui partent du centre vers l’extérieur de l’iris, un peu comme les rayons d’une roue de vélo.

Les personnes qui possèdent des iris bleus ont une grande capacité de récupération (ils ne restent jamais longtemps malades). Il sont en général hyperactifs et sont sujet à l’acidification de leur terrain.

Le lymphatique fibrillaire connaît des troubles dans l’élimination des déchets circulant dans son organisme et particulièrement dans la lymphe. Il a tendance à stocker la toxémie. Plusieurs manifestations peuvent alors apparaître: rétention d’eau, œdème, cellulite, dépôts de cristaux dans les tissus et articulations. Cela entraîne des états inflammatoires de plus en plus douloureux comme les tendinites, les troubles arthritiques et l’arthrose.

Les aliments que vous devez limiter
  • Les viandes (en particulier rouges)
  • Les aliments raffinés (farines blanches et sucres blancs)
  • Les fromages (surtout de vache)
Les aliments qui vous sont bénéfiques

Vous pouvez aussi favoriser le drainage de vos reins grâce à des infusions de plantes telles que l’ortie, le pissenlit ou encore la prêle.

Dernière chose, les reins sont reliés aux émotions de peurs dans la médecine traditionnelle chinoise. Il sera alors intéressant de travailler sur vos peurs soit par des techniques de libérations émotionnelles soit en commençant par des fleurs de Bach.

En conclusion

L’iridologie est un outil formidable dont dispose le naturopathe qui permet d’en apprendre d’avantage sur le terrain de la personne, mais pas que !
Il nous renseigne aussi sur sa vitalité, ses prédispositions héréditaires, ses organes affaiblis, ses carences en minéraux et vitamines mais aussi ses surcharges toxiniques et leur localisation.

Le but étant, pour le naturopathe, d’affiner ses conseils pour coller au plus prêt des besoins physiologiques de la personne qui nous consulte.

S’abonner aux nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! En savoir plus dans notre politique de confidentialité

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :